L'étape à ne pas manquer pour un séjour réussi à Sienne, joyau préservé de la campagne toscane, est la préparation du voyage. Vous trouverez ici, outre une courte présentation de l'histoire de la ville, quelques informations pratiques à consulter avant votre départ, notamment en ce qui concerne les usages en matière de circulation et de sécurité.


Découvrir Sienne

Un peu d'histoire

Parmi les innombrables joyaux qu'offre l'Italie du Nord, difficile de ne pas mentionner Sienne, à quelques 70 km au sud-est de Florence, inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'Humanité dressée par l'Unesco.

Peuplée de près de 55 000 habitants, la ville occupe une position de choix au cœur de la campagne toscane, à l'intersection des collines et vallons du Chianti, de la Merse, de l'Arbia, de l'Elsa et de la Montagnola, ce qui en fit autrefois une excellente place fortifiée.

Sienne est avant tout célèbre pour la richesse de son patrimoine artistique tiré de son passé médiéval, mais aussi pour la course du Palio (delle Contrade), une fabuleuse course hippique faisant s'affronter deux fois par an, le 2 juillet et le 16 août, les 17 quartiers/ paroisses de la ville. Outre le tourisme, le tissu économique local s'appuie sur le secteur bancaire (avec pour célèbre exemple la banque Monte Dei Paschi di Siena, créée en 1472, ce qui en fait la plus ancienne au monde), l’agriculture, l’artisanat et de nombreuses PME œuvrant dans l'alimentaire, la pharmacie et le secteur du bois.

La mythologie place la fondation de Sienne sous de prestigieux auspices : on raconte que la ville fut fondée par Senius, fils de Rémus, lui-même cofondateur de Rome mais il est plus probable que ce furent les Etrusques qui donnèrent consistance aux premiers foyers de peuplement locaux, avant de céder sous Auguste la place à une colonie romaine. Au fil du temps, les premiers pèlerinages voient une foule de fidèles sans cesse plus nombreuse se presser le long de la Via Francigena reliant le nord de l’Italie à la Ville éternelle, amorçant ainsi le décollage économique de la jeune république indépendante de Sienne.

Celle-ci, sous influence gibeline, se heurte néanmoins assez vite à sa puissante rivale Florence, alors cité guelfe et de farouches batailles les opposent, dont celle fameuse de Montaperti (1260). Cette période coïncide avec les plus riches heures du faste siennois (naissance de l’école de peinture et ses chefs de file Duccio, Simone Martini, Pietro et Ambrogio Lorenzetti…).

Après avoir été ravagée par la peste de 1348, la ville perd définitivement son lustre en tombant sous la souveraineté des Médicis (1559) et son incorporation au Grand Duché de Toscane.

Ajoutons à ce descriptif tiré à grands traits deux figures très appréciées des locaux : saint Bernardin (1380-1444) et sainte Catherine (1347-1380). Cette dernière, sainte patronne des journalistes joua un rôle historique crucial en faisant revenir la cour pontificale à Rome (son histoire est racontée par des fresques de Le Sodoma visibles dans l'église San Domenico).

A visiter  ?

- la Piazza del Campo (il Campo), place centrale de la ville, construite en éventail et qui deux fois par an se transforme en arène de choc pour le Palio,

- la Loggia della Mercanzia, et sa fontaine en marbre, dite Fonte Gaia,

- le Palazzo Pubblico, Palazzo Comunale et Museo Civico, siège du gouvernement municipal, le Cortile del Podestà et la Torre del Mangia de 102 m en brique rouge, le Palazzo Buonsignori qui abrite sur deux étages la Pinacoteca Nazionale et ses collections de peinture siennoise (13ème au 16ème siècle),

- le Duomo di Siena ou encore Santa maria Assunta, deux noms différents pour ce qui est plus prosaïquement la cathédrale de Sienne, de style gothique,

- le sanctuaire de sainte Catherine, la Basilique Saint-François, la Basilique San Domenico,

- le Museo dell'Opera Metropolitana del Duomo, musée de la cathédrale comportant des sculptures originales de la façade et qui abrite une exposition permanente retraçant la vie et l’œuvre du peintre Duccio,

- l'Hôpital Santa Maria della Scala en face du Duomo et qui présente sur plusieurs étages le Musée Archéologique National (et ses nombreuses fresques autrefois cachées), des oratoires...

- le Palazzo delle Papesse, qui accueille un centre d'art contemporain,

- les maisons-tours, comme la Torre dei Forteguerri, la Torre dei Montanini, Torre incontri

- les remparts et portes qui ceinturent la cité.

Informations pratiques diverses

  • En voiture

- depuis Florence, par la voie rapide gratuite FI-SI qui relie les deux cités,

- autoroute depuis Pérouse,

- autoroute A1 depuis Rome,

- Grande route depuis Grosseto.

  • En train

La gare ferroviaire est en dehors du centre ville, en tirer les conséquences qui s’imposent.

  • En bus

A 1 h 30 maximum de Florence, selon la circulation. La gare routière étant placée près du centre historique, elle constitue une base idéale pour vos visites.

  • En avion

Pas d’autre choix que de se rendre à Pise ou Florence, le petit aéroport de Sienne (ou plutôt d’Ampugnano) est essentiellement dévolu à des acheminements humanitaires.

  • Circuler

La circulation intérieure est interdite dans la vieille ville aux non résidents, il est donc nécessaire d’opter pour les nombreux parkings (payants) autour des remparts. Chaque voie d'accès à la ville aboutit à une porte au niveau du mur d’enceinte, il peut donc être utile de se faire préciser les portes adjacentes à celle que vous recherchez, les plus fréquentées étant la porta Romana, la porta San Marco et la porta Camollia.

  • A voir à proximité

- au nord, le village haut perché de Monteriggioni qui accueille chaque été une fête médiévale très sympa,

- au sud, le Val d'Orcia,

- au sud-est, les Crete Senesi, le désert d'Accona et l’abbaye territoriale de Monte Oliveto Maggiore,

- au sud-ouest, l’ancienne abbaye cistercienne San Galgano, très pittoresque et champêtre.

A lire aussi :

Guide voyage : histoire de la ville de Florence

Guide voyage : préparation de votre voyage/ séjour à Florence

Guide voyage : visiter Florence

En savoir plus

Sources : Italie .com

Page précédente.../ Haut de page...

Venez nous retrouver sur le forum, fraîchement ouvert à vos partages d'expérience. A bientôt :*)

Plus >

Italie.com, guide voyage gratuit pour connaître l'Italie de A à Z